[ E C R T ]

Recherche

L'article appartient à cette rubrique :
L’Association Espace Collection

LANCIA FULVIA Rallye 1.3 S

samedi 26 novembre 2005 par antoine

Parmis les autos qui sont passées chez nous, il en est qui ne nous aurons pas laissés indifférents...

C’est le cas de cette Lancia Fulvia Rallye 1.3 S de 1971, son histoire peu commune et son état de conservation ravirait plus d’un collectionneur !

Imaginez plutôt : Cette voiture est une première main authentique puisque son propriétaire actuel l’a achetée neuve en 1971 alors qu’il travaillait en outremer. C’est donc lors de ses vacances en métropole, soit 2 mois par an, que l’auto sortait de son repère et bien évidement le plus souvent en été...

JPEG - 34.2 ko
Un état de conservation rare

Ceci explique son superbe état de conservation (est-il utile de vous rappeller la qualité des tôles Italiennes de cette époque ?), même sa peinture est d’origine ormis pour les ailes avant et arrière gauche.

JPEG - 39.8 ko
La légèreté du toit fait penser à un Hard top

Amoureux de son jouet son propriétaire l’avait équipé d’une sonorisation au top de l’époque, imaginez plutôt : Radio PO GO, lecteur de cassette et le must, Lecteur de Cartouches 8 piste...

JPEG - 22.8 ko
Sonorisation d’époque !

L’équipement d’origine avait été amélioré par un antivol blocant une branche du volant, par des optiques à iode jaune qui n’ont pas survécues au temps et les rangement intérieurs augmentés par des vides poches de portières bien intégrés.

JPEG - 30.9 ko
Tableau de bord et volant bois
JPEG - 35.8 ko
La face avant à perdu ses optiques jaunes accessoires

Hélas (ou heureusement) pour l’auto l’année 1984 fut sa dernière année sur la route. Son propriétaire n’ayant pu la faire sortir l’année suivante, ce fut le début d’une longue hibernation au fond d’un garage parfaitement sec.

JPEG - 23.4 ko
La sellerie est bien d’origine ! Superbe...
JPEG - 16.7 ko
L’auto est une 2+2, grandes jambes s’abstenir.

C’est ainsi qu’il y a 2 ans sa remise en route fut décidée et la belle italienne vint nous rendre visite. Si l’aspect de la voiture n’avait pas bougé il n’en fut pas de même pour sa mécanique et principalememnt ses freins qui s’étaient totalement rongés de l’intérieur. Idem pour le réservoir, les radiateurs les durites, pneus etc...

JPEG - 20.2 ko
Les plus gros dégats, les freins : Irrécupérables.

Commença donc une difficile recherche de pièces car si une Citroën ne pose aucun problèmes sur ce plan, les italiennes paraissent totalement oubliées de tous. Il aura donc fallu tatonner dans diverses directions, faire appel à des gens peu sérieux voir simplement voleurs,(adresses disponibles sur demande) rechercher des optiques neuves pendant 4 long mois.

Mais enfin le grand jour est arrivé et c’est avec plaisir que son propriétaire a pu faire, 20 ans plus tard un nouveau tour à bord de cette auto si sympathique.

Souhaitons qu’il la conserve précieusement dans cet état et qu’il se fasse longtemps plaisir à son volant !

Vous êtes sur un site internet créé avec le système de publication SPIP.