[ E C R T ]

Recherche

L'article appartient à cette rubrique :
L’Association Espace Collection

Renault Rodéo 5 (By Teilhol)

jeudi 10 novembre 2005 par antoine

Ce ne sont surement pas les chasseurs, véliplanchistes ou qui sais-je encore qui me contrediront, mais dans la catégorie véhicules de loisir, les Rodéo’s ont leur place à tenir !

A l’origine, Citroën ouvrait le bal de cette nouvelle catégorie de véhicules en 1969 avec sa Méhari . Conçue sur la base de la 2cv, une armature métallique faite de simples tubes supportait une carrosserie en plastique... Il est inutile de rappeler le succès obtenu par cette auto sorte de Jeep en plastique, ultra légère demandant un minimum d’entretien et surtout capable de passer partout !

Décidé à ne pas se laisser distancer par la concurrence, Renault emboitait le pas rapidement avec sa gamme Rodéo en lançant la Rodéo 4 sur base de la légendaire 4L.

Pour ce faire le constructeur s’est tourné vers la Ste Teilhol qui réalisait la carrosserie et l’assemblage. Le produit se voulait moins minimaliste que pour la Méhari, plus confortable et plus puissant... Le succès fut là aussi au rendez vous, mais de manière moins franche que pour Citroën et Renault du faire évoluer le modèle.

C’est ainsi qu’apparu la Rodéo 6 gardant la plateforme de sa devancière mais empruntant sa mécanique à la R6 plus puissante et améliorant également son Look un peu lourd de la partie avant... Ainsi la gamme fut distribuée pendant quelques années offrant en parralèle Rodéo 4 et 6, il fut même procédé à une évolution de la Rodéo 6 nouvelle face avant et surtout cellule de hard top arrière réhaussée offrant un volume de chargement supérieur à l’estafette encore distribuée à l’époque.

Malheureusement pour Renault les ventes ne connurent jamais le succès de la Méhari et en 1982 un nouveau modèle fut proposé à la vente, cette fois ce fut la Rodéo 5 empruntant sa mécanique à la R5 et conservant la plateforme 4L.

JPEG - 35.7 ko
Rodéo 5
Certes ce n’est pas une Méhari mais elle a quand même une bonne bouille !

Son look bien particulier avec son nez écrasé et ses arceaux lattéraux non démontables en limitèrent encore une fois la diffusion, et une 2ème génération aux couleurs plus douce que le Orange de la première mouture essaya de sauver les meubles en proposant en option un hard top dont les vitres ne pouvaient se démonter... Dommage !

JPEG - 31.6 ko
Vous avez dit taillé à coups de serpe ?
JPEG - 21.3 ko
Tableau de bord
Aussi minimaliste que celui de la Méhari, notez la position de conduite nettement meilleure que chez Citroën...

Hélas pour Renault le succès de la Méhari ne s’est jamais démenti et il encore possible aujourd’hui de trouver des méhari totalement refaites à neuf par le biais de petites sociétés indépendantes. S’en est donc désormais bien fini pour cette gamme Rodéo, mais nous avions gardé au chaud un modèle de Rodéo 5 de 1983 sur laquelle nous avions adapté le hard top de la dernière génération. Il faut reconnaitre que son look un peu ingrat se prêtait particulièrement bien à quelques amélioration comme des jantes larges ou autres accessoires !

JPEG - 23.5 ko
Gros défaut...
La qualité des plastiques est déplorable et l’age venant ils cassent de peur.
JPEG - 89 ko
Comment changer une aile ?
Rien de plus simple toutes les fixations sont apparentes. Notez d’ailleurs qu’il est plus facile de refaire une Rodéo qu’une Méhari

Vous qui seriez susceptible de vous laisser tenter, avant l’achat d’une Rodéo quelqu’en soit le modèle, surveillez sa plateforme très sensible à la corrosion principalement aux fixations des tirant avant et des bras de suspension arrière. Soyez vigilant !

Vous êtes sur un site internet créé avec le système de publication SPIP.