[ E C R T ]

Recherche

L'article appartient à cette rubrique :
La Transafricaine classic

Journal de Bord, 7 Novembre : Er Rachidia-Zagora

dimanche 7 janvier 2007 par antoine

Notre classement au départ de l’étape, 33ème au général, nous va bien, nous avons encore du temps avant d’arriver à Dakar, et certaines des étapes à venir comme celles du nord de la Mauritanie, plus adaptées à notre auto , devraient nous permettre de continuer notre remontée.

JPEG - 26.8 ko
Photo Flat4ever
Bivouac d’Er Rachidia au réveil

Compte tenu de la décision de certaines 2 roues motrices de tenter le franchissement de l’Erg Chebbi, l’organisation a pris la décision de nous faire partir à nouveau en première ligne,. C’est pour nous une bonne nouvelle puisque le règlement initial nous obligeait à prendre le départ après les 4x4, ce qui nous aurait rendu la tâche encore plus difficile.

Pour le moment nous parcourons les 71 kms de liaison tranquillement et nous préparons à franchir ce fameux erg où nous sommes venu tester l’auto en Septembre.

JPEG - 17 ko
Photo Flat4ever
Départ de spéciale

De leur côté Christian et Raphaël dans la 2ème 504 rencontrent des problèmes de GPS et de trip, nous décidons d’un commun accord de faire route ensemble durant la spéciale.

Le parcours jusqu’à l’erg ne pose pas de problèmes, alternant passages dans un oued et suivi de celui ci en parallèle, jusqu’à un village abandonné point de bifurcation vers l’erg.

8 Hélas, contrairement à notre séance d’entrainement de Septembre, un nouveau paramètre est à prendre en compte, le stress, et il va nous jouer des tours... Nous arrivons au pied des dunes légèrement décalés par rapport au point GPS, nous en sommes conscient, mais alors qu’en temps normal nous aurions pris le temps de chercher la passe nous nous lançons à leur assaut sans plus attendre !

JPEG - 6.4 ko
Photo Maindru
Vincent et Sylvain : Cool !

Première crête, la descente qui suit est brutale et nous mène dans une cuvette profonde, demi tour immédiat, la puissance et le couple de l’auto nous sauvent et nous ressortons de ce piège espérant que la deuxième 504 puisse en faire de même, car il n’est plus question de nous arrêter sous peine de rester plantés... Nous enchainons donc aussitôt, franchissons une ou deux crêtes sans problèmes, hésitons avant d’en franchir une suivante (Ouf la cuvette qui suit est du même acabit que celle du départ !), petite marche arrière pour reprendre une meilleure passe et ... plantage !

JPEG - 16.5 ko
Photo Maindru
Des fois il faut beaucoup d’aide pour passer

Et oui, le sable est finalement plus mou qu’il ne le laissait paraître, la situation n’a rien de catastrophique, nous dégageons les roues à la main et nous préparons à sortir les plaques... Quand le Hummer pointe son gros museau, un quart de seconde nous nous voyons déjà sorti d’affaire en un coup de sangle, mais il passe sans s’arrêter nous laissant avec notre amertume ! Nous nous mettons au travail la première tentative est infructueuse nous la renouvelons aussitôt, là nous n’avons pas le temps de réagir que déjà plusieurs Marocains arrivent pour nous prêter main forte... Bilan la où nous avions des chances de nous dégager seuls en une dizaine de minutes au plus, nous perdrons une demi-heure dans ce trou ce qui pour nous signifie le maximum de pénalités.

JPEG - 4.5 ko
Photo Maindru
Si ça passe en Mob, alors en 4 roues vous pensez...
JPEG - 9.1 ko
Photo Maindru
Dépannage Express

Nous finissons le franchissement de l’erg sans autre soucis que cette déception et décidons alors de ne pas rejoindre le CP pour ne pas perdre davantage de temps. Nous enchainons directement sur la nouvelle liaison mais à peine avons nous quitté Merzouga qu’un hélicoptère nous rattrape nous dépasse (trop facile !) puis se pose. Patrick Zaniroli court vers nous et nous apprend que la suite du parcours et donc la deuxième spéciale sont annulés car les oueds à traverser sont en crue.

JPEG - 10.2 ko
Photo Africarun
Que de monde dans ces dunes
JPEG - 14.6 ko
Photo Maindru
vous ne rêvez pas c’est bien de l’eau.

Au point de ralliement improvisé nous avons droit à un briefing plus complet quant au problème rencontré par les ouvreurs...

JPEG - 33 ko
Photo Africarun
Changement de programme

A quelques commentaires sur le moyen de transport utilisé par les marocains pour traverser cet erg qui en a tant fait souffrir...

Mais c’est aussi la découverte du nouvel itinéraire qui nous oblige à emprunter le goudron jusqu’à Zagora... Dommage ! J’en profiterai pour avancer dans mon road book.

Nous prenons aussi des nouvelles de l’autre 504 et apprenons que s’ils sont ressortis sans trop de difficultés du premier piège, leur franchissement n’en est pour autant pas encore terminé puisqu’ils seraient pour l’heure plantés dans un autre trou...

JPEG - 10.9 ko
Photo Maindru
Là c’est bien !
JPEG - 21.1 ko
Photo Maindru
Là c’est beaucoup moins bien !

Nous reprenons notre route sans attendre et profiterons du temps rendu disponible par ce changement de programme pour attaquer une nouvelle séance de mécanique avec remplacement des ressorts de suspensions arrière et révision générale de la belle.

JPEG - 11.3 ko
Photo Stéphane Cassier
Liaison goudron... Enfin pas large quand même !

La Solidarité souhaitée par Patrick Zaniroli fonctionne à merveille et c’est avec l’aide de Didier Panissier qui nous fournira meuleuse et électricité que nous réaliserons l’intervention.

JPEG - 26.4 ko
Photo ECRT
Zagora... il ne reste plus qu’à sortir les outils

Bizarrement, alors que nous pensions chuter largement au classement compte tenu de nos exploits du jour nous ne descendons que d’une place et finissons 34ème... Tout va donc toujours bien !

8 Novembre : Zagora-Goulmine

Vous êtes sur un site internet créé avec le système de publication SPIP.